Catholicboy.com
 
Support CatholicBoy.com!
$
The Jim Carroll Website Home > Books > Translations& Foreign Editions > French Translation of The Basketball Diaries

The Basketball Diaries

French translation

See also the 1995 French edition

 

The Basketball Diaries, French Translation

Excerpt:


Hiver 1966


Plus je lis, plus je ressens le besoin d'écrire, tous les jours un peu plus violemment. Je pense à la poésie et à mes façons de l'aborder comme un bloc de pierre brute prêt à être taillé, comme ça, les mots ne sont jamais une limite désespérante pour moi, simplement des outils à forger. Les images me viennent du casier qu'on a tous là-haut (ça me vient toujours en images), à l'étage supérieur du ciboulot, et je les balance comme on pose des briques, des fois proprement, bien alignées, des fois n'importe comment, branlantes et prêtes à vous tomber dessus par la suite. Comme une maison dont il faut parfois démolir une pièce pour en faire une de dimensions différentes, ou bien la reconstruire pour que le reste de l'édifice tienne debout, prenne un sens .... ou au contraire n'en prenne aucun. Et quand c'est fini, je suis défoncé comme si j'avais consommé ce qui traîne dans vos poches, voyez ?

Il y a ce journal que j'ai entamé dont le personnage principal est le plus grand héros qu'on puisse imaginer, ce putain de New York, cette ville en folie. Bientôt je vais réveiller pas mal de mecs en sursaut, et ils vont comprendre, ceux-là, dans leurs belles rues bien propres à doubles garages privés, ce qui se passe dehors, dans les impasses et les arrière-cours. J'ai une voie d'accès à tous vos canaux de communication intimes, les mecs. Je suis qu'un môme dégourdi, un peu plus chaque jour, et je prendrai ma revanche sur vous pour les haines stupides que vous léguez en héritage, pour tous les cauchemars d'enfants de la guerre que vous avez fait planer sur mon lit tailladé, ces rêves de bombes tombant sur la falaise à laquelle je m'accroche. Peut-être simplement un livre de huit pages, et chaque fois qu'on en tourne une, une partie du Pentagone part en fumée. Ca, c'est du boulot.


This excerpt translates the diary on pages 159-160 in the Penguin USA editions.

Thanks to Marie Pierre Chalimbaud for sharing this translation!

   

Site Map | Contact Info | About this site | About the webmaster

The Jim Carroll Website © 1996-2017 Cassie Carter